THIS IS NOT A LOVE SONG
villa Andre Bloc | Meudon

2014

---------------------------------------------

Réalisée dans les jardins de la villa d’André Bloc sur l’invitation de Natalie Seroussi, This is not a Love Song se greffe à l’architecture existante pour dessiner les contours d’un nouveau territoire ultra signifié. Explosion symbolique faite de parpaings et de peinture fluorescente This is not a Love Song cadre un espace en attente de corps et questionne la fonction de l’architecture en créant une « sculpture-événement ».

---------------------------------------------

ARCHI CREATION
Publication | Numéro Special France

mars 2014

---------------------------------------------

CLAUDE PARENT . JEAN NOUVEL . ODILE DECQ . FREDERIC BOREL . DIDIER FAUSTINO

---------------------------------------------

NOWHERE SOMEWHERE
structure aluminium | tubes néons

2013

---------------------------------------------

EXPOSITION
DES CORPS ET DES ASTRES
NATALIE SEROUSSI
MEUDON
SEPT.2014

---------------------------------------------

HOME SUIT HOME
linoleum | colliers de serrage en nylon | 190 x 90 x 35 cm

2013

---------------------------------------------

Jouant sur les motifs de l’entrave et du déplacement, Home Suit Home retourne l’environnement familier pour y tailler une armure à partir des matériaux qui le composent. Radicalisant l'intention architecturale jusqu’à énoncer une critique catégorique des planifications du domestique, Home Suit Home créé un univers instable où le foyer se trouve tour à tour désigné comme un habitacle à occuper et une destination impossible.

---------------------------------------------

VERNISSAGE
MEUDON

NATALIE SEROUSSI
OCT 11.2014
---------------------------------------------

renseignements ici

---------------------------------------------

|DIDIER FAUSTINO| 62 rue tiquetonne - 75002 PARIS|

|EN|

+

OPUS INCERTUM
medium et peinture acrylique | 182 x 112 x 120m

2008

---------------------------------------------

Opus Incertum propose une expérience physique et introspective du vide en invitant le corps à prendre la position du Saut dans le vide (1960) d’Yves Klein. Dans un monde de vitesse et de mouvement permanents, Opus Incertum offre une pause dans l’espace-temps et confronte le spectateur, devenu acteur, au monde matériel qui l’entoure et le contraint.

---------------------------------------------
Collection CNAP (France)

UNCUT HOUSE
Ishigaki island, Japon

2010

---------------------------------------------

Deux volumes se percutent pour ne faire qu'un, métaphore d'une rencontre entre deux êtres, Uncut House est un projet de résidence d'été pour l'île d'Ishigaki au Japon.

---------------------------------------------

UNATTAINED LANDSCAPE
Venise | scénographie d'exposition

2013

---------------------------------------------

Scénographie réalisée pour la Japan Foundation à Venise, Unattained Landscape se décline sous la forme d’un archipel fait de portiques et de socles à géométries variables, dessinant les contours d’un territoire imaginaire.

---------------------------------------------

Future will be a remake

Hbox
is a nomadic structure composed of aeronautic industrial materials. It is a travelling home cinema, an unattached high-tech museum, devoted to visual arts.

BODY IN TRANSIT
résine epoxy | 125 x 60 x 80 cm

2000

---------------------------------------------

Sous la forme d'un objet extrême et violent, Body In Transit aborde de front la question de l'agnosie du pouvoir. Container de transport stigmatisant le contrôle de l'immigration, il matérialise l'inacceptable et livre une sombre anticipation sociale.

---------------------------------------------
Collection Centre Pompidou (France)

SKY IS THE LIMIT
Yangyang, Corée du Sud | 25m²

2008

---------------------------------------------

Sky is the Limit est un salon de thé érigé à 20 mètres au-dessus du sol, à la frontière de la DMZ entre le sud et le nord de la Corée. Posée en équilibre sur une structure arachnéenne, deux entités « faux jumeaux »: deux vides captifs aux dimensions strictement similaires renvoient à deux types d’expériences opposées questionnant la dualité de l’individu/la relativité de l’existence humaine.

---------------------------------------------

RÉVOLUTION(S)
film Kapton, tubes aluminium | 12 x 34 x 6 m 500m²

2004

---------------------------------------------

Réalisé pour le Musée d'Art Moderne de la ville de Paris, Révolution(s) modifie la perception du Couvent des Cordeliers en créant un espace instable que le simple déplacement du corps mets en mouvement. Architecture fragile et éphémère, Révolution(s) flotte dans l'air pour finalement devenir mur et créer un nouvel espace dans l'espace.

---------------------------------------------

GHOST IN THE SHELL

DOUBLE HAPPINESS
balançoires, structure en acier, filets de protection | 6.4 x 3.7 x 6.6 m

2009

---------------------------------------------

Répondant à la société de consommation, Double Happiness place l'individu au coeur d'un dispositif publicitaire dont il est habituellement la cible. Par un jeu d'équilibre et de déséquilibre, l'individu échappe et domine l'espace public.

---------------------------------------------
Collection MoMA (USA)

UNTITLED HOUSE

2003

---------------------------------------------

Untitled House est un espace privé destiné à une utilisation collective. Par des jeux de mouvements des parois extérieures et de transparences des espaces intérieurs, la limite entre privé et public s’estompe pour interagir avec l’environnement.

---------------------------------------------
Collection Centre Pompidou (France)

LA NUIT NOUS APPARTIENT
Lyon, France

2009

---------------------------------------------

« So socially, a nightclub is never the dance floor, it’s always something that is happening around it »
Sur l’emplacement de l’ancienne capitainerie la nuit nous appartient est un projet de boîte de nuit ouverte sur l’extérieur. Totalement vitrés les deux étages sont desservis par de multiples couloirs et escaliers encourageant les individus à rester en mouvement. Démultipliées à l’extrême et poussées à l’extérieur du bâtiment les circulations deviennent des espaces de sociabilité à l’écart du dancefloor.

---------------------------------------------

LES RACINES DU MAL
acier thermolaqué, projecteur | 9.2 x 6.8 x 8.9 m

2006

---------------------------------------------

Réalisé pour la 27ème biennale de Sao-Paulo, l'oeuvre Les Racines du Mal interroge l'appropriation de l'espace public en créant un ilôt pour protéger ses occupants. A la fois réverbère et dôme vituel à la base tentaculaire, l'oeuvre crée une place pour de petites réunions en empêchant simultanément les regroupements massifs.

---------------------------------------------
Collection CNAP (France)

Home Palace

DIFFÉRENCES & RÉPÉTITIONS
Prix du jury | Cité du design | Saint-Etienne

2004

---------------------------------------------

Faisant référence à l'oeuvre éponyme de Gilles Deleuze, Différence et Répétition est pensé comme une architecture sans fin. En refusant de donner des limites aux multiples fonctionnalités du bâtiment (espaces de réception, espaces publics, lieux d'enseignement), ce projet propose une architecture séquentielle en perpétuelle expansion.

---------------------------------------------

CASA NOSTRA
Hygienapolis | 370m²

2003

---------------------------------------------

Casa nostra se présente sous la logique d'une maison de libre partage des biens culturels. Il redéfinit la sociabilité en termes d'espaces, où les zones de circulation sont coupées par des zones de partage dans lesquelles chaque personne apporte son bagage culturel et offre sa propre expérience au collectif.

---------------------------------------------

THE BROKEN HIGH RISE

THE BROKEN HIGH RISE

2013

---------------------------------------------

Référence au « Broken Obelisk » (1963) de Barnett Newman, cette étude d’immeuble de grande hauteur montre une architecture en équilibre précaire. À la fois espace de transition et barrière artificielle entre les deux volumes, le no man’s land central révèle le caractère ambigu de cette architecture monolithique.

---------------------------------------------

EXPLORING DEAD BUILDINGS
? | ?



---------------------------------------------

Description

---------------------------------------------

DEAD DOMESTICITY ZONE
moquette, lien de serrage | 170 x 130 x 34 cm

2013

---------------------------------------------

Dead Domesticity Zone questionne le rapport que nous entretenons avec notre espace domestique. Réalisée à partir du revêtement de sol qui compose l’espace dans lequel elle est exposée, elle est ensuite accrochée au mur tel un trophée de chasse. Vanité domestique cette installation fait la démonstration d’une forme d’appropriation extrême de l’espace intime.

---------------------------------------------

Décors et Desastres

Décors et Desastres

NOIR